Quelle est la durée maximale des procédures de divorce ?

Nous nous interrogeons souvent sur le moment pour arriver à la dissolution définitive d’un lien matrimonial, c’est-à-dire quel est le moment d’un divorce.

Il arrive parfois que deux conjoints ne s’entendent plus et décident de mettre fin à leur union.

A lire en complément : Pourquoi 15 ans et 3 mois ?

Depuis quelques années, la dissolution définitive d’un lien matrimonial est devenue moins difficile et plus rapide.

Malgré cela, pour obtenir le divorce, les conjoints doivent d’abord se séparer.

A lire également : Les pièges à éviter avec un crédit de consommation

Volume recommandé

Protection juridique en cas de crise familiale

Michele Angelo Lupoi, 2018, Maggioli Editore

Le travail est structuré en trois volumes coordonnés les uns avec les autres, abordant de manière pragmatique les problèmes liés à la crise des relations familiales. Dans le premier volume, la discipline substantielle est exposée avec des commentaires détaillés. Le deuxième volume expose, avec des implications opérationnelles, la discipline…

Pour en savoir plus, lisez aussi « La protection de son mari dans la crise familiale » de Giuseppe Cassano et Ida Grimaldi 110,00€ 104,50€ Acheter Voir le prix sur Amazon

Comment se déroule la séparation entre conjoints

La loi prévoit quatre procédures différentes pour réaliser la séparation :

Séparation consensuelle

Séparation judiciaire

Séparation en commun

La négociation assistée

Une fois la séparation obtenue, les époux peuvent également recourir aux mêmes procédures de divorce.

séparation consensuelle La (art. 158 du Code civil) a lieu devant le tribunal, et il est possible lorsque le mari et la femme acceptent de se séparer et qu’il n’y a pas de conflit entre eux, ni économique, ni sur la garde des enfants mineurs de âge.

La séparation judiciaire sera choisie en cas de conflit entre mari et femme.

Une affaire réelle qui se déroule devant le tribunal, qui se prononcera sur les demandes opposées des époux en prononçant une sentence. Les désaccords sont généralement liés à des problèmes économiques ou à des relations avec les enfants.

Depuis quatre ans, il est possible de se séparer consensuellement dans la municipalité (loi n. 162/2014).

La procédure se déroule en présence du maire ou d’un autre officier de l’état civil, mais les deux conjoints ne doivent pas avoir d’enfants communs de moins de l’âge de, handicapés ou handicapés, alors que cela ne fait pas obstacle à la présence d’enfants nés d’unions antérieures.

La négociation assistée (loi n° 162/2014) est une procédure, toujours consensuelle, qui se déroule avec l’aide d’avocats de confiance des époux.

La séparation dans la municipalité ou avec négociation assistée est possible si les conjoints ont atteint un accord sur tous les aspects personnels et patrimoniaux, c’est-à-dire en cas de séparation consensuelle.

Quand est-il possible de divorcer sans se séparer d’abord

La séparation n’est pas toujours nécessaire avant de divorcer.

Dans certains cas, il est possible de dissoudre le lien matrimonial sans procéder d’abord à la séparation (art. 3 n.1 et n.2 lettre a) Loi n° 898/1970).

Il s’agit d’hypothèses peu fréquentes, de situations particulièrement graves qui excluent toute possibilité de réconciliation entre les parties.

Si le mariage n’a pas été consommé.

Si l’un des conjoints a été condamné pour avoir commis des crimes graves contre l’autre conjoint ou d’autres membres de la famille.

Si l’un des conjoints a changé de sexe et a obtenu un jugement qui prévoit une correction de son enregistrement dans l’état matrimonial.

Si l’un des conjoints, un ressortissant étranger, a obtenu un jugement d’annulation à l’étranger ou dissolution du mariage ou a contracté d’autres mariages à l’étranger.

Le moment de la demande de divorce

Entre la séparation et le divorce, il doit y avoir un délai qui varie en fonction de la procédure adoptée par les époux pour se séparer . Précisément, ils doivent s’écouler (art. 3 n.2 lettre b) L. n. 898/1970).

Ils doivent exécuter :

12 mois si la séparation était judiciaire.

6 mois si la séparation a été initiée sous une forme judiciaire mais, au cours de l’affaire, s’est transformée en « consensuelle ».

6 mois si la séparation était consensuelle.

6 mois en cas de séparation dans la municipalité, devant l’officier de l’état civil.

6 mois en cas de négociation assistée.

L’article suivant pourrait également vous intéresser : « Comment déterminer l’allocation de divorce ».

La durée de la procédure de divorce

Quand est-ce que la période de la séparation est possible de divorcer.

La durée de la procédure qui aboutit à la dissolution définitive du lien matrimonial dépend de la procédure utilisée.

La loi sur le divorce prévoit des procédures qui sont les mêmes que celles établies pour la séparation.

Si les parties s’entendent sur le contenu du divorce, elles peuvent recourir à une procédure consensuelle, devant le tribunal, la Ville ou la négociation assistée.

Si les deux époux n’ont pas d’enfants mineurs, incapables ou handicapés, et s’il n’y a pas de transfert de propriété entre eux, ils peuvent divorcer dans la commune, par une procédure moins difficile, plus rapide et plus économique.

Les parties déclarent vouloir divorcer du maire ou de l’officier de l’état civil, en précisant le montant d’une éventuelle allocation d’entretien.

Deux réunions sont prévues.

Le premier à faire la déclaration et le second, au moins 30 jours plus tard, pour confirmez la même chose.

Immédiatement après la transmission de l’accord entre les parties aux offices compétents pour l’annotation sur le certificat de mariage.

Si les parties conviennent de divorcer, mais ne peuvent pas le faire dans la municipalité parce qu’il y a des enfants ou parce qu’il doit y avoir un transfert de biens entre elles, elles peuvent recourir à un divorce consensuel devant le tribunal.

Ici, les temps s’allongent.

Un appel conjoint doit être préparé pour être déposé au Greffe et attendre que le Président de la Cour fixe la date de l’audience, et plusieurs mois peuvent s’écouler.

Les délais varient d’un tribunal à l’autre, en fonction du nombre de juges et de leur charge de travail. Après l’audience, vous devrez attendre que le décret d’approbation soit déposé, et encore une fois, le temps passe.

La négociation assistée est une solution plus rapide, et elle se déroule avec l’aide d’avocats de confiance conjoints.

Dans ce cas, les délais sont beaucoup plus courts et dépendent de la rapidité avec laquelle les avocats concluent l’accord qui devra être transmis à la Ville.

Différent lorsque les parties ont des conflits qui doivent être résolus par le tribunal.

Dans de telles circonstances, ils doivent recourir à un divorce judiciaire, avec un délai qui peut être très long, voire plusieurs années.

La loi (décret législatif no 132/2014) prévoit que, tout au long du mois d’août, les activités et les délais de procédure restent suspendus.

Cela signifie qu’aucune audience n’est tenue devant les juges et que la période de suspension est prise en compte lors du calcul des délais.

Par exemple, si un avocat doit déposer un document au tribunal dans les 60 jours suivant le 15 juin, les jours suivant le 31 juillet sont comptés pour calculer la date limite, le mois d’août et le décompte recommence à partir du 1er septembre.

La date limite expirera le 14 Septembre.

Volume recommandé

Protection juridique en cas de crise familiale

Michele Angelo Lupoi, 2018, Maggioli Editore

Le travail est structuré en trois volumes coordonnés les uns avec les autres, abordant de manière pragmatique les problèmes liés à la crise des relations familiales. Dans le premier volume, la discipline substantielle est exposée avec des commentaires détaillés. Le deuxième volume expose, avec des implications opérationnelles, la discipline…

110,00€ 104,50€ Acheter Voir le prix sur Amazon Devenez l’auteur de Diritto

Pour en savoir plus ! Vous pourriez également être intéressé par Le transfert d’un bien immobilier en tant qu’entretien que Concas Alessandra 10 janvier 2020 Le profil Facebook et l’attitude préjudiciables à la dignité du partenaire justifient la séparation par débit par Editorial Staff 18 février 2021 Inculpation injustifiée si l’abandon du plafond matrimonial est la cause de la crise par Concas Alessandra 11 février 2020 La preuve d’un conjoint infidèle par Concas Alessandra 23 novembre 2019

ARTICLES LIÉS