Les pièges à éviter avec un crédit de consommation

Que cela soit une publicité dans les médias ou auprès de votre agence bancaire et de voyage, vous pouvez contracter un crédit de consommation auprès de tout le monde. Cependant, ce crédit regorge bien de pièges que vous devez éviter. Quels sont-ils ? Découvrez dans ce mini-guide ce qu’il faut savoir à propos.

Faire l’accumulation d’emprunts

Les crédits de consommation sont simples et faciles à demander. Cependant, vous ne devez pas vous laisser emporter par cette facilité d’accès pour contracter de pareils crédits à volonté.

A découvrir également : Pourquoi 15 ans et 3 mois ?

Vous devez tout faire pour éviter d’accumuler les emprunts sinon vous aurez trop de mensualités à payer. Alors, vous risquez que cela vous conduise à une catastrophe au niveau financier.

Se laisser prendre aux crédits renouvelés cachés

Lorsque vous allez en magasin, vous avez l’offre de souscription à une carte de fidélité qui vous donne certains avantages. Faites attention à de telles cartes.

Lire également : Quelles fleurs pour le mariage d'or ?

Ne faites pas de souscription sans être sûr que cette carte est associée à une réserve d’argent non sollicité.

Aussi, sur internet, vous avez des établissements qui ont mis en place un seuil vous empêchant l’accès à un crédit personnel pour de petites sommes. Ne tombez pas dans ce piège.

Accepter les petites mensualités

Les institutions financières vous proposent souvent de toutes petites mensualités pour le paiement de votre crédit. Faites attention, car la durée de paiement serait assez longue dans ce cas.

Avec une telle mensualité, il est difficile et pratiquement impossible de connaître là où vous en êtes avec le remboursement de votre prêt. Alors, il faut être vigilant en ce qui concerne ces mensualités même si elles sont plus ou moins attractives.

Ayez à l’esprit que le crédit que vous contractez vous engage et que vous devez rembourser ce dernier dans les temps. Lisez donc chaque mention et les conditions de prêt avant de signer un contrat.

Souscrire à l’offre de l’assurance emprunteur

L’assurance dans le cas d’un prêt permet à celui qui propose cette offre de prendre en charge les mensualités dans des cas précis. Par exemple, votre décès, la perte d’autonomie, l’invalidité ou la perte d’emploi. En parallèle, l’assurance n’est pas obligatoire dans le cas d’un crédit de consommation.

Cette assurance est facturée comme étant un pourcentage supplémentaire à ajouter aux intérêts de votre crédit. Alors, vérifiez bien si le taux de votre prêteur est dans un intervalle raisonnable.

Quel qu’en soit le cas, il n’est pas intéressant de souscrire une assurance lorsque vous voulez emprunter une petite somme d’argent. Cela réduira votre montant à rembourser.

Ne pas penser à un plan à long terme

Il n’existe pas d’échéance de remboursement de crédit de consommation qui est meilleure qu’une autre. Tout dépend votre situation. Cependant, vous devez avoir une vision à long terme.

Lorsque vous contractez un prêt de consommation à long terme, vous risquez de tomber dans le surendettement. Cela fera baisser votre solvabilité lorsque vous serez à la retraite alors que vous avez d’autres projets à financer.

Quelques conseils pour ne pas tomber dans le piège du crédit de consommation

Il est bien de ne pas tomber dans les pièges de crédit de consommation. Voici quelques conseils que vous pouvez prendre en compte pour ne pas vous retrouver dans les situations exposées un peu plus haut.

Vous ne devez pas vous habituer à rester à découvert. Aussi, vous devez éviter de prendre un crédit de consommation pour payer un autre prêt. Lorsque vous êtes dans l’incapacité de régler une mensualité, il est préférable d’examiner d’autres solutions avec votre banquier. Dans ce cas, vous pouvez par exemple, demander un report de modulation de mensualité.

Vous devez avoir une préférence pour les prêts personnels affectés, car ils sont moins coûteux avec une mensualité fixe pour un achat précis.

De même, il vous est possible de faire le point de vos charges fixes et de vos rentrées d’argent. Cela va vous aider à connaître la mensualité de remboursement que vous ne devez pas dépasser tous les mois.

ARTICLES LIÉS