Venez vous convertir en Islam ?

El Masih, apostat pakistanais de l’islam, ancien soldat de la « guerre sainte », professeur du Coran et futur médecin, qui après sa conversion a tout perdu au péril de sa vie, raconte son histoire au Nouveau BQ. Et il parle de ce qui est enseigné à huis clos par l’islam (une religion « basée sur la satisfaction de la chair »), des pays arabes qui « financent l’immigration de masse », de « l’apostasie des églises occidentales » et de Jésus « qui atteint aujourd’hui de nombreux musulmans ». Il a pu s’exprimer devant un public universitaire aux États-Unis, pays où il a dû fuir avec sa famille pour ne pas risquer sa mort au Pakistan où il est né et où il a grandi. Sa faute, cependant, n’est pas seulement si formidable d’être chrétien dans un État où la loi sur le blasphème s’applique, qui met la torture, force la prison, condamne la mort et tue des dizaines de chrétiens, mais encore pire. Oui, car El Masih est un apostat de l’islam, ancien soldat de la « guerre sainte », professeur du Coran dans les lycées et futur médecin, qui après sa conversion a tout perdu ainsi que des persécutions jusqu’à ce qu’il risque sa même vie. Son histoire a été mise en noir sur blanc à la première personne du livre publié cette année, « From Persecution to the Promise Land », (« From Persecution to the Promised Land »). — El Mashi, comment avez-vous décidé de devenir chrétien ? Enfant, j’ai grandi en entendant parler de la foi chrétienne de la part de mes parents, bien qu’ils soient originaires du Pakistan avec des traditions hindoues et islamiques, ils avaient été atteints par la proclamation de l’Évangile qu’ils avaient d’une manière ou d’une autre accueillie favorablement. Mais ils n’étaient chrétiens que de nom, ils n’étaient pas éduqués pour vivre en tant que tels. Pourtant, la norme a suffi à subir des discriminations et des persécutions qui m’ont amené à décider de suivre l’islam afin d’avoir un bon travail et une bonne position sociale, ce qui, au Pakistan, n’est possible que pour Musulmans. — Est-ce qu’il est devenu islamique juste pour ça ? Oui, et puis l’Islam m’a permis de faire ce que je voulais, parce que c’est une religion qui satisfait tous les désirs de la chair : on peut avoir plus d’épouses, un nombre illimité de concubines. Bref, je pourrais faire tout cela, même penser à tuer mes ennemis, sans problèmes de conscience, parce que le Coran l’enseigne. — Ce serait le contraire. L’islam semble être une religion pleine de dogmes et de règles, comme le jeûne, la prière à différentes heures de la journée, l’incapacité de manger du porc ou de boire de l’alcool… C’est une hypocrisie, c’est ce que l’islam enseigne à faire en public, mais quelque chose de différent se passe à huis clos : par exemple, si vous étudiez vraiment la vie de Mahomet, vous savez que comme lui, vous pouvez avoir plus d’épouses et d’amants et le Coran nous invite continuellement à suivre l’exemple et le style de vie de ce qu’il considère son prophète. De plus, dans le Coran, il est dit qu’il y aura des vins et des spiritueux au paradis, ce qui fait Cependant, ces choses semblent bonnes, c’est pourquoi, derrière des portes closes, beaucoup boivent. « Et qu’en est-il des femmes ? Est-ce qu’ils ont ces libertés ? D’une certaine manière, oui : par exemple, les femmes doivent rester vierges jusqu’à ce qu’elles soient mariées, mais au Moyen-Orient, je peux vous assurer qu’elles accomplissent des actes sexuels qui leur permettent de saigner pendant leur nuit de noces. Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont vraiment vierges. Non seulement cela, la pédophilie est également répandue dans le monde islamique. Muhammad avait 10 ans Aicha parmi ses femmes et dans le Coran on parle d’un paradis où l’on parle de la servitude des enfants envers les hommes : « Pour jouir de ce que leur Seigneur leur aura donné. Leur Seigneur les aura préservés de la punition de la fournaise… : « Mangez et buvez en paix, pour ce que vous avez fait ! » reposant sur des canapés disposés en rangs et nous leur donnerons en mariées les jeunes filles aux grands yeux noirs… Nous leur fournirons les fruits et la viande qu’ils désireront… Et pour les servir, des jeunes semblables circuleront parmi eux avec des perles cachées ». — Vous avez enseigné la religion islamique et vous étiez un érudit du Coran, pourquoi vous êtes-vous converti à un moment donné ? Quand j’étais dans l’armée, en 1989, je me suis réveillé tôt un matin dans l’une de nos bases, j’étais dans ma chambre et j’ai entendu la voix de Jésus-Christ. Il m’a dit que si je continuais à vivre ainsi et que si j’étais mort pendant la « guerre sainte », je n’atteindrais pas le ciel mais l’enfer éternel. J’étais prêt à devenir officier d’honneur puis médecin prestigieux et à gagner beaucoup d’argent. Mais j’ai entendu cette voix. Au début, je ne voulais pas la suivre, mais je l’ai suppliée, parce que l’idée que c’était vraiment celle de Dieu m’a tourmentée : « Si tu es vraiment Dieu — j’ai dit — tu dois me le montrer ». Puis j’ai prié pour que deux personnes paralysées dans mon pays guérissent. Chez moi, je les ai trouvés en parfaite santé. Puis j’ai réalisé que c’était vraiment Jésus et qu’il voulait que je prêche l’Évangile. Mais je ne voulais pas, parce que je ne voulais pas être pauvre ou persécuté. Alla fin, après environ quatre ans de lutte intérieure, j’ai cédé. Je voulais être du côté de Dieu. — Après la conversion, il a commencé à être persécuté au Pakistan, le pays qui a condamné à mort pour le fait que Christian Asia Bibi n’existe pas. Qu’est-ce qui lui est arrivé ? J’ai commencé à prêcher l’Évangile, mais j’ai été découvert et battu à plusieurs reprises. Ils étaient tellement furieux contre moi qu’ils m’ont jadis lapidé. — Les musulmans « modérés » qui condamnent l’EIIS et le terrorisme islamique, soutiennent que l’extrémisme provient d’une interprétation erronée et instrumentale du Coran. C’est vrai ? Ce n’est pas vrai, l’exemple est toujours Muhammad : quand il était faible et malade pendant quelques années, il était resté sans armes et sans soldats, donc à cette époque il disait toujours bien de tout le monde, même des chrétiens. Mais quand il est devenu fort, autoritaire et avec une armée derrière lui, il a commencé à dire que les non-musulmans devaient payer l’impôt des infidèles ou autrement mourir tués. Les musulmans font de même : lorsqu’ils viennent en Occident, où ils sont encore minoritaires, ils semblent accepter les règles du pays dans lequel ils résident, mais lorsqu’ils prennent le pouvoir, ils suivent l’exemple de leur prophète, exigeant l’imposition de la charia à tous. De plus, si c’était comme le disent ces « modérés », parce que dans les pays où les musulmans sont majoritaires, les chrétiens sont tous persécutés et la charia est en place. N’oublions pas que dans certains pays, mais dans tous ceux où la majorité est majoritaire, les droits des minorités sont faibles ou inexistants. Les gens qui condamnent publiquement le djihad mentent souvent. — Ses accusations sont très lourdes.
 J’étais l’un d’entre eux et je sais que normalement ce que les islamistes se disent n’est pas ce qu’ils disent aux Occidentaux. Un exemple parmi tant d’autres : j’étais dans un avion, assis entre deux hommes qui m’ont demandé d’où je venais : j’ai dit du Pakistan (où 99 % sont musulmans), à quel moment l’un d’eux a commencé à crier contre l’Amérique, mais peu de temps avant, alors que Il parlait à un Américain, il a dit des choses merveilleuses sur les États-Unis. La duplicité est normale en Islam. — Comment voyez-vous l’Europe en 10/20 ans ? Que pensez-vous de la politique européenne d’immigration ? Je pense que l’Occident va complètement perdre son pouvoir, parce que les islamistes ont tellement d’enfants, alors que la dénatalité occidentale est effrayante. L’immigration de masse est encouragée par une population de 4, 5, 6 enfants chacun, ce qui signifie que la population islamique dépassera la population européenne. Et lorsque cela se produira, ils dicteront l’agenda politique, comme ils commencent déjà à le faire dans les pays où ils grandissent. Même si nous arrêtons le projet maintenant, il serait difficile d’éviter ce scénario futur. — Pourquoi les dirigeants européens ne veuvent-ils pas voir ? 
Parce qu’ils reçoivent beaucoup d’argent des pays musulmans, c’est vraiment une marée. Les dirigeants européens ne se soucient pas de ce que les gens normaux pensent et comprennent, et ils ne se soucient pas de demain. — L’intérêt économique et le pouvoir vont bien des dirigeants, mais qu’en est-il de l’Église qui condamne ceux qui disent « stop » à l’immigration en tant qu’hérétique ? L’argent est également offert aux églises qui accueillent des immigrants. Les programmes de réfugiés et les centres d’assistance prennent même de l’argent de l’ONU, qui les reçoit des pays arabes. Je suis désolé de le dire, mais c’est la vérité. Et la deuxième raison est qu’il y a tant d’ignorance, de bondisme ignorant : ils ne connaissent pas la vérité et croient au visage hypocrite de l’islam. — Vous êtes un chrétien persécuté au Moyen-Orient pour votre foi, que pensez-vous de l’Église occidentale ? Qu’est-ce qui le différencie du vôtre ? Presque toutes les églises occidentales ne sont plus la maison de Dieu qu’il aimerait, parce qu’elles ne suivent plus ce que dit l’Évangile et que chacun fait ce qu’il veut. Ces églises enseignent de nouvelles doctrines hérétiques, trahissent l’amour de Dieu, ce que j’ai, par amour, demandé de tout quitter, de laisser le péché, alors qu’ici elles vous disent « c’est bon même si vous péchez ». Et si c’est le cas Vous allez toujours au paradis, pourquoi faire des sacrifices ? Ce n’est pas le cas au Moyen-Orient, les chrétiens vivent une vie sainte qui témoigne de Jésus, ils ne font pas ce qu’ils veulent mais ce que Dieu le Père leur enseigne à travers de nombreux saints pasteurs. — Dans votre livre, vous dites que de nombreux musulmans se convertissent au christianisme. Comment le savez-vous et pourquoi ce mode particulier touchera-t-il autant de personnes ?
 Après ce que j’ai écrit, ils m’ont cherché et ont contacté de nombreuses personnes qui ont vécu des expériences similaires aux miennes et que j’ai ensuite rencontrées. Ils avaient des visions de Jésus, des rêves, des locutions. Je pense que Dieu a choisi cette méthode parce qu’il est très difficile de prêcher l’Évangile au Moyen-Orient. Et quiconque le fait au lieu de l’écouter est tué. Je suppose donc que le Seigneur, dans sa miséricorde, utilise cette méthode plus directe et miraculeuse. Et puis je crois que le Seigneur le fait parce que les musulmans sont très en contact avec le surnaturel, ils rêvent beaucoup, même des démons. Tout Toutefois, cela ne permettra pas de sauver l’Occident de l’islamisation, pour les raisons mentionnées ci-dessus. — Que diriez-vous à un musulman ?
 Je dis tout cela à mes risques et périls pour eux aussi. J’aime les musulmans, donc je déteste les mensonges auxquels ils croient, et je prie pour qu’ils rencontrent le Christ pour les libérer de l’esclavage du mal. par Benedetta Frigerio Source : http://www.lanuovabq.it

A lire en complément : Pourquoi 15 ans et 3 mois ?

ARTICLES LIÉS